Les masques FFP2 certifiés pour la première fois

Le prestataire de services d'essais mondialement actif TÜV Rheinland a certifié pour la première fois des masques de protection respiratoire de la classe de protection FFP2 pour le marché européen.

© TÜV Rheinland

La demande de masques de protection respiratoire est en forte croissance et un arrêt de cette tendance n'est pas prévisible dans le cadre de la pandémie de Corona. Dans ce contexte, le prestataire de services d'essais TÜV Rheinland a certifié pour la première fois des masques de protection respiratoire de la classe de protection FFP2 pour le marché européen. Le certificat a été décerné à EPG-Pausa GmbH de Rhénanie-Palatinat en tant que fabricant. L'entreprise produit les masques de protection respiratoire. La certification par TÜV Rheinland se base sur les spécifications du règlement 2016/425 faisant autorité pour les produits dits Équipement de protection individuelle.

Ralf Scheller, membre du conseil d'administration de TÜV Rheinland AG : " En ce moment, la demande de masques de protection respiratoire est extrêmement élevée en raison de la pandémie de Corona. Ces masques sont destinés à protéger la santé. Il est donc d'autant plus important de se concentrer sur la sécurité et la qualité lors des tests de produits. En tant que prestataire indépendant de services d'essais, nous voulons contribuer à garantir la disponibilité de produits qui répondent aux exigences des normes et des règlements ainsi qu'à celles du marché." Les masques certifiés par TÜV Rheinland peuvent être identifiés par le marquage "CE 1008", poursuit Scheller.

Tests complets

Les nouveaux masques FFP2 ont été testés par les experts de TÜV Rheinland dans les laboratoires spéciaux de l'entreprise. Dans le cadre des tests requis, le matériau, l'emballage, les étiquettes et les descriptions des produits, et en particulier la perméabilité du milieu filtrant, la résistance respiratoire et les fuites des masques sont vérifiés en détail, comme l'écrit le prestataire de services de test dans son communiqué de presse. L'accent est mis sur l'efficacité de la protection. La société écrit : "Les masques filtrant les particules (Filtering Face Piece, FFP) sont également appelés masques FFP1, FFP2 ou FFP3, en fonction de la perméabilité du filtre. La performance de filtrage du matériau du masque est testée par rapport à la norme européenne DIN EN 149 pour la protection contre les polluants particulaires contenant des aérosols : Les masques FFP2, tels que certifiés par TÜV Rheinland, doivent filtrer au moins 94 % des aérosols lors du test. Les masques FFP sont utilisés pour l'autoprotection contre les gouttelettes et les aérosols. Contrairement aux masques médicaux, ces masques ne sont pas considérés comme des dispositifs médicaux, mais comme des équipements de protection individuelle. Ces produits ne peuvent être certifiés que par un organisme notifié reconnu par l'Union européenne (UE). Dans le cas présent, il s'agit de TÜV Rheinland InterCert pour l'UE".

Recherchez toujours le marquage CE

Grâce à son réseau mondial de laboratoires, TÜV Rheinland est un point de contact important pour toutes les entreprises qui fabriquent ou vendent des masques filtrant les particules. Le fournisseur indépendant de services d'essais dispose de laboratoires spécialisés au niveau international pour tester les équipements de protection individuelle. Après avoir obtenu la certification, les fabricants peuvent apposer le marquage CE sur leurs produits et les commercialiser sur le marché européen en tant qu'équipements de protection individuelle. Pour être certifiés par les experts du prestataire international de services d'essais, les produits doivent être conformes aux exigences du règlement 2016/425 applicable aux équipements de protection individuelle, selon le communiqué de presse.

Avec le marquage CE, les fabricants déclarent eux-mêmes que leur produit, dans ce cas les respirateurs, répond à toutes les exigences légales de l'UE. La marque CE est suivie d'un numéro à quatre chiffres indiquant l'organisme d'essai respectif - chez TÜV Rheinland, par exemple, "1008".

Les acheteurs doivent également s'assurer, entre autres, de la présence d'une étiquette du fabricant sur l'emballage ou le produit, souligne le prestataire de services d'essai. Les masques doivent également comporter une date de péremption. Cette date indique la période minimale pendant laquelle les performances du filtre sont garanties s'il est utilisé correctement. Enfin, les instructions d'utilisation doivent être suivies à la lettre pour que les masques puissent développer leur effet protecteur de manière idéale.

Source : www.tuv.com/psa

 

(Visité 50 fois, 1 visites aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet